La commission citoyenne, Dispositif essentiel dans la concertation autour du projet « Uhabia 360° » arrive au terme de sa mission et présente aux membres du conseil municipal le résultat de ses travaux

By Actualités

Il y a un an, le 3 mai 2021, la Convention Citoyenne a été constituée par le tirage au sort de 16 citoyen.ne.s Bidartars parmi près d’une centaine de volontaires, ainsi que les représentants des associations concernées par le projet.

SA MISSION était, en toute indépendance, de prendre connaissance des enjeux soulevés par le projet UHABIA 360°, qu’il s’agisse de mobilité, de développement durable, d’équipements, de loisirs, d’habitat, …, de contribuer à l’expression des points de vue, avis et propositions des Bidartars, enfin de faire émerger et communiquer au bureau d’étude et aux élus des propositions susceptibles d’être validées et intégrées au programme.

EN UN AN, LA COMMISSION CITOYENNE S’EST REUNIE PRES D’UNE QUINZAINE DE FOIS, a réalisé plusieurs visites du terrain, reçu des techniciens et des experts sur toutes les thématiques prioritaires du projet et élaboré de nombreux documents portant sur le diagnostic, les enjeux et les propositions concernant UHABIA 360°.

Dans ce travail, la Commission Citoyenne a été accompagnée par Mariette MARTY, architecte, du Groupement Groupe HER/MMA, missionné par la Ville de Bidart.

 

LE 11 MAI DERNIER, LES MEMBRES DE LA COMMISSION CITOYENNE ONT DONC PU RESTITUER LE RESULTAT DE LEURS TRAVAUX AUX CONSEILLERS MUNICIPAUX BIDARTARS.

Dans la salle du théâtre Béheria, une douzaine de membres de la Commission Citoyenne ont commenté des documents qui illustraient, pour chacun des secteurs principaux d’aménagement de l’UHABIA (Plage & Place Verte et Bleue, Plaine Ludique & Sportive et Quartier de la Gare), les enjeux & objectifs, les scenarios d’aménagements envisagées et leurs avantages & inconvénients.

Mais chacun d’entre eux a également pu évoquer ce que cette expérience citoyenne lui avait apporté et quel regard ces Bidartars portaient sur les points forts à retenir de ce dispositif et les éventuelles améliorations à lui apporter.

 

Cette présentation a enfin été l’occasion pour les citoyens investis dans ce travail de longue haleine de passer le témoin à ceux qui, en tant qu’élus seront en charge d’arbitrer entre les diverses propositions et scenarios et de mettre en œuvre ce projet.

 Les travaux de la Commission Citoyenne sont donc terminés. Une réunion de restitution du plan guide élaboré par le bureau d’études sera organisée à la rentrée.

11ème réunion commission citoyenne

By Actualités

Le 8 février, s’est déroulée la 11ème réunion de la Commission Citoyenne, en présence du Bureau d’Etudes qui a présenté sa synthèse des enjeux. Ont ensuite été abordés les éléments de programmes (invariants et variables)

Retrouver ici le compte-rendu de la réunion.

Denis

By Propositions

Tout d’abord, félicitations pour cette initiative de concertation.

Zone 1: Je crois que le but est tout d’abord de stabiliser la zone pour éviter ce qui s’est passé plage du centre (disparition de plusieurs mètres d’épaisseur de sable).

Zone 2: Si aménagement commercial (food trucks), alors prévoir parking à vélos. Pourquoi pas appareils de gym d’extérieur (attention à la rouille par le sel).

Zones 3, 4 et 6:  100% d’accord avec la proposition de Jessica, maraîchage sur sol vivant (https://www.cueillettedelaragnon.fr/cueillez-la-fraicheur.html) avec épicerie (vente et AMAP). Egalement la possibilité d’une pépinière espace de vente, notamment pour propager les espèces fruitières endémiques du pays basque (se mettre en rapport avec le Conservatoire Végétal Régional D’Aquitaine – https://www.conservatoirevegetal.com).

Michel

By Propositions

Au minimum :

  • Création d’un parking souterrain d’au moins 2 niveaux à l’emplacement de Zirlinga
  • Suppression des voitures en surface de part et d’autre de la départementale
  • Maintien, aménagement et sécurisation de Bidapark
  • Végétalisation de la plage en bordure de la départementale et si l’on s’autorise à rêver passage de la départementale en souterrain

Martine

By Propositions

L’aménagement de l’accès à la plage de l’Uhabia côté Embruns nécessiterait un embellissement

– Changement du banc qui est là depuis les années 60

– Création d’un petit belvédère au bout de la rue des Tamaris qui longe et contourne le mur de clôture des Embruns

– Aménagement du parking existant dans le style de celui de la chapelle St Joseph L’aménagement de l’ancien terrain de rugby

– Aménagement d’un jardin public arboré, fleuri avec bancs

– Terrain de jeu (pétanque, etc………)

– Réfection du parking devant les restaurants rue de l’Uhabia Voici quelques suggestions pour enjoliver cet accès à la plage délaissé depuis longtemps.

Jean-Emmanuel

By Propositions

1)              Plage de l’Uhabia

 

La priorité absolue reste selon moi la qualité environnementale du site ce qui pourrait concrètement se traduire par plusieurs actions sur le terrain :

 

–                Renforcement des politiques pour la qualité des eaux de baignades dans la continuité des actions déjà entreprises et qui ont largement améliorées la situation.

 

–                Traitement paysager du parking des embruns qui pose un réel problème en termes de sur-fréquentation, circulation anarchique, voitures / vans aménagés passant la nuit sur place, pollution, nuisances sonores, parking sauvage des plagistes sur les voies de circulation des habitations du secteur, etc… le tout sur un site exceptionnel face à l’Océan et presque les pieds dans le sable ! Une stratégie de renaturation comme entreprise à Erretegia pourrait être pertinente avec l’aménagement d’un parc. Le stationnement devrait être rebasculé plus en retrait du littoral.

 

–                Renforcement des systèmes de protection existants contre l’érosion du trait de côte en veillant à leur intégration paysagère.

 

–                Restauration des locaux sanitaires / douches

 

–                Plantation de végétation le long de la RD 810 pour limiter l’impact visuel de la circulation depuis la plage

 

–                Signalétique sur l’aspect historique du lieu : port de Bidart

 

2)              Place verte et bleue

 

Ce grand terrain vierge est une véritable opportunité d’aménager une sorte de « central park bidartar » :

 

–                Plantations massives en rapport avec la situation du terrain très proche de l’Océan

 

–                Aménagements légers : bancs, voies non-bitumées…

 

–                Eventuellement un lieu destiné aux familles : aire de jeux

 

3)              Plaine sportive et ludique :

 

–                Continuité de la voie verte au niveau du pont de l’Uhabia

 

–                Installation d’agrès de fitness et de musculation

 

–                Néanmoins cet espace doit conserver sa vocation écologique en évitant un aspect trop urbain le long de l’Uhabia : continuer les plantations (peut-être aussi sur le parking de Bidaparc ?), renforcer le côté sauvage du bassin de rétention, etc…

 

4)              Quartier de la gare :

 

–                Certains équipements / batiments semblent être un peu à l’abandon : tags, délabrement, etc… ce qui est dommage pour l’entrée du village en venant du sud. Cela est très paradoxal pour un village devenu si coquet et en particulier sous la dernière mandature !

 

–                Zone de Zirlinga qui pourrait être mise plus en valeur : verdissement du parking, commerces alimentaires de proximité et de qualité, restauration du bâti, etc…

 

–                Une halte ferroviaire à Bidart : un enjeu majeur pour le village